Retour

Terres arctiques

La formation des volcans

L’existence des volcans, tout comme la présence des montagnes, est directement liée au mouvement des plaques tectoniques. La plupart des volcans actifs de la planète se retrouvent effectivement sur les frontières séparant les plaques, tel que le démontre la « ceinture de feu » du Pacifique. Il y a près de 1500 volcans actifs sur la Terre et des milliers d’autres sous les mers. Les volcans actifs ont connu une ou plusieurs éruptions à l’intérieur d’une période de cent ans. On dit qu’un volcan est endormi lorsque aucune éruption ne s’y est produite depuis plusieurs centaines d’années, et qu’il est éteint lorsqu’il s’agit de millénaires.

Il existe trois types de manifestation volcanique. Le volcanisme de subduction est produit par l’enfoncement d’une plaque tectonique sous une autre (l’Etna, en Italie). Le volcanisme de faille est quant à lui provoqué par l’éloignement des plaques continentales ou océaniques (le Kilimandjaro, en Tanzanie). Le magma peut ainsi remonter à la surface et former des volcans, en raison de l’écart apparu entre les plaques. Enfin, certains massifs volcaniques tels que l’archipel d’Hawaï naissent au milieu des plaques grâce à ce que l’on appelle des points chauds, montées de magma provenant du manteau de la Terre qui réussissent à déchirer l’écorce terrestre.

La forme des volcans ainsi que les éruptions qui les caractérisent peuvent varier. Les volcans de forme conique sont sans aucun doute les plus connus. Ils peuvent produire de terribles éruptions explosives. Les débris, magma et gaz violemment projetés hors du volcan peuvent engendrer un panache s’élevant à plusieurs kilomètres dans le ciel. Les explosions sont dues à la lave très épaisse qui s’en échappe et dont les gaz ont de la difficulté à s’extraire. Les éruptions effusives sont plutôt associées à des volcans en forme de bouclier, c’est-à-dire des volcans plats et ronds desquels une lave plus liquide s’écoule comme une rivière.